Articles par : Perfect Memory

Portrait de la Perfect : Guillaume Rachez

Tous les mois, Perfect Memory vous proposera désormais un contenu d’un type un peu particulier : un portrait d’un des collaborateurs de la Perfect. Toujours sur la brèche pour délivrer nos plateformes Raffiné© chez nos clients, la Perfect ne jouit que de peu de temps pour prendre du recul sur le projet Perfect. Le département Communication est ainsi ravie de tendre le micro à ceux qui ont fait le passé, qui font le présent et qui incarnent le futur de la société Perfect Memory. Présentez-vous en quelques mots et précisez trois adjectifs qui vous qualifient ? Je m’appelle Guillaume Rachez, j’ai 34 ans, marié et heureux papa depuis bientôt deux ans ! Je suis quelqu’un de passionné, souvent considéré comme médiateur, souvent joueur ! Quel est votre parcours avant d’intégrer la Perfect ? Diplômé en ingénierie des systèmes images et sons du département audiovisuel DREAM de l’Université de Valenciennes, mon parcours a forgé ce que l’on pourrait appeler un profil atypique, où mon implication dans la technique a toujours été liée à une activité de création. Au cours de mes premières années en tant que développeur de composants logiciels multimédia au sein de l’entreprise Skema, j’ai fait une rencontre qui allait changer définitivement ma vie : Steny Solitude, mon mentor, qui m’a fait voir sous un nouvel angle les enjeux des outils de traitements média. Le but fondamental des outils multimédia n’est pas un traitement du signal, mais bien de la construction de connaissance ! Ou comment remettre au premier plan le contenu avant les outils: la technique au service de la création, voilà où mon parcours me mène. Fort de ces échanges positionnant des enjeux majeurs du traitement de l’information, j’ai rejoint le navire Perfect lors de ses premières heures, en 2010, en tant que développeur R&D, avec déjà une implication forte sur les technologies sémantiques. J’y développe d’ailleurs mon premier éditeur d’ontologie (le Profile editor) mais aussi différents outils de traitement vidéo, comme un outil de montage automatique. Par mon implication dans les projets MediaMap et MediaMap+, mon rôle évolue vers la gestion de projet, faisant de plus en plus le pont entre les équipes technique et commerciale. Après la réalisation d’une parenthèse de 3 ans à la tête de ma société de production audiovisuelle (un rêve de toujours), je retourne à mes fondamentaux en intégrant l’équipe Professional Services de Perfect Memory début 2017. Pouvez-vous expliquer à nos lecteurs quelle fonction occupez-vous au sein de la Perfect ? Mes casquettes au sein de Perfect Memory sont multiples : technico-commercial en avant-vente, ontologue pour transcrire selon les formalismes sémantiques le domaine client, Platform Manager pour mettre en place et administrer les processus métiers sur la plate-forme Raffiné. En résumé, j’assure un lien important entre les commerciaux et l’équipe technique. La vision partagée dans la Perfect est large, comment l’expliqueriez-vous au grand public avec vos propres mots ? L’économie numérique est à un tournant et les mesures récentes relatives au RGPD sont là pour le confirmer : la donnée a une grande valeur. La donnée personnelle, mais aussi toute donnée d’entreprise. Mais résumer la mutation digitale à la gestion de la donnée serait bien trop réducteur : l’enjeu est bien la capitalisation et le partage de la connaissance d’entreprise. Comment préserver et valoriser les actifs digitaux de l’entreprise ? Si on prend l’exemple des médias, leurs actifs sont de toute évidence les contenus qu’ils produisent : leur valorisation et leur préservation passent par des processus vertueux de capitalisation de la connaissance portée par ces contenus. Regardez Netflix : c’est par une indexation et une valorisation forte de leurs contenus qu’ils ont atteint le développement qu’ils ont aujourd’hui. Leur limite ? Traiter la donnée dans un environnement fermé qui est le leur. La vision de Perfect ? Impliquer tous les acteurs (producteur de données, extraction d’informations IA, etc…) et les faire collaborer via une plateforme de réconciliation de l’information permettant de bâtir une connaissance pertinente pour des cas d’usage identifiés. Faire rencontrer les différentes casquettes et expertises : forcément ça me parle ! « La vision de Perfect ? Impliquer tous les acteurs (producteur de données, extraction d’informations IA, etc…) et les faire collaborer via une plateforme de réconciliation de l’information permettant de bâtir une connaissance pertinente pour des cas d’usage identifiés. » Perfect Memory dans 5 ans, c’est quoi pour vous ? Un éditeur logiciel de référence, dont la plateforme sera utilisée par de nombreux acteurs du domaine des médias, mais aussi dans bien d’autres entreprises. Car le sujet de la capitalisation et de la valorisation des actifs digitaux est central pour tous. Aujourd’hui et demain. Pouvez-vous nous parler d’un hobby ou d’un centre d’intérêt qui vous tient à cœur ? Le Cinéma ! Depuis tout petit, j’ai une fascination pour cette capacité d’évasion que procure une salle de cinéma. Des films d’auteur aux blockbusters (avec une affection particulière pour Star Wars – la Perfect en sait quelque chose !), je suis intéressé par tous les genres. Et j’en profite pour écrire quelques critiques à mes heures perdues. Mon coup de cœur de l’année ? « 3 billboards » : ne manquez pas ce bijou de cinéma indépendant américain ! Avez-vous une anecdote, un souvenir de travail à Perfect Memory que vous souhaitez raconter ? C’était en 2011 je crois, Perfect Memory avait organisé un séminaire pour ses partenaires au cours duquel Aymeric Brisse et moi-même avions présenté, pour l’une des premières fois, le traitement live d’informations sur la plate-forme : nous avions filmé les protagonistes présents dans la salle, obtenu quelques sourires… et avons envoyé le tout à la plate-forme qui s’est chargé, via la combinaison d’outils interconnectés, de générer un montage vidéo automatiquement des moments du séminaire, avec une identification automatique des moments joyeux. Je me souviens encore de la réaction de certaines personnes présentes, bluffées par cette exploitation automatique de la donnée extraite, bien avant que l’on parle des outils d’IA. Et c’est lors d’un moment comme celui-là (il y en a eu d’autres) que j’ai pensé que Perfect avait toujours un coup d’avance… Un message à adresser à nos lecteurs ? La représentation de l’objet n’est pas l’objet ! ...
Plus

Remixons l’info locale ! Trouvé™ aux premières loges

Le tissu des partenaires locaux, nationaux et internationaux de la Perfect se densifie chaque jour. À l’honneur aujourd’hui, le LAB Centre France est la cellule Innovation du groupe Centre France. Agitateur d’idées et catalyseur d’innovation depuis 2014, le LAB Centre France associe créativité, intelligence collective et philosophie du corporate hacking au service de la transformation digitale du groupe et de ses produits. Dirigé par Soizic Bouju, directrice générale adjointe du groupe Centre France en charge des stratégies et porté par Raphaël Poughon et Quentin Jaud, le LAB accueille de nombreux événements destinés à repenser les médias d’aujourd’hui. En bref, de la veille, de l’expérimentation et de l’accélération en mode maker pour ces « hackeurs des médias ». 48h pour remixer l’info locale ! C’est avec ce slogan que le LAB Centre France a accueilli de nombreux journalistes, designers, entrepreneurs et autres « remixeurs » venus pour pitcher, échanger et penser l’innovation dans l’info locale. Pour La Montagne, Damien Van Achter, entrepreneur venu coacher les jeunes pousses, témoigne : « Pour innover, il faut un environnement propice à créer des étincelles : l’étincelle ne se décide pas. Dans les start-up, on n’a pas beaucoup de temps et pas d’argent : il faut tester, mesurer et adapter. On peut le faire au niveau local, en faisant attention à ne pas confondre innovation et rénovation. On n’adapte pas son modèle économique en mettant un coup de peinture sur la façade. Ce n’est pas ça qui fait découvrir de nouveaux marchés ». Steny Solitude, en tant que fondateur, CEO de Perfect Memory et expert en indexation multimédia, est intervenu en plénière sur la thématique suivante : « Collecter, interpréter et rendre tout contenu exploitable ». Les échanges entre le groupe Centre France et Perfect Memory ne datent pas d’hier. La réconciliation de leurs actifs et l’exploitation de l’intégralité du catalogue de ce groupe média sont des problématiques sur lesquelles la Perfect a fourni différents éléments de réponse depuis 2015. Pour rappel, le groupe Centre France comporte cinq quotidiens et rassemble 1,4 millions de lecteurs par jour. Page Facebook / Compte Twitter ...
Plus

French Tech Tour America 2018 : communiqué de presse du 05/07/18

Quel est le point commun entre Agorize, AntVoice, Caléa, DataDome, GitGuardian, Keralia, Linxo Group, Quable, ICA, Tyrane, Wuha et Perfect Memory ? Chacune de ces jeunes pousses a été sélectionnée pour « leur degré d’innovation, la pertinence de leur offre pour les marchés visés et la robustesse de leur équipe et de leur projet« , précisent Bpifrance et Business France dans un communiqué.   Ces deux acteurs majeurs du rayonnement de la France à l’international ont construit pièce par pièce une ambitieuse tournée aux Etats-Unis pour les poulains sélectionnés, baptisée « French Tech Tour America 2018 ». Si huit startups supplémentaires s’envoleront pour Montréal et Toronto, les douze lauréats mentionnés feront un saut jusqu’à New York puis San Francisco. L’objectif de ce périple américain ? Favoriser leur lancement sur le marché américain dans les 12 à 24 mois.   Concrètement, du 9 au 19 octobre 2018, les lauréats vont suivre un programme d’immersion intensif : apprentissage des codes culturels américains, identification de l’appétence du marché américain, affinage de la stratégie de pénétration du marché. Un programme dense, suivi de bout en bout par la BPI et Business France.   Enthousiaste quant à ce périple américain, Steny Solitude, CEO de Perfect Memory, témoigne : « John Chambers, ancien président de CISCO, m’a répondu lors de la master class à laquelle j’ai assisté au CES 2016, qu’il y a deux erreurs à ne pas commettre en tant que CEO, partir trop tard et partir sans un plan. Perfect Memory a l’opportunité de « disrupter » le marché de la gestion des données et des contenus. Il nous faut donc poser les bases d’une accélération forte de notre développement et cela passe par les USA. Notre sélection pour le FTT 2018 témoigne d’un timing parfait pour nous permettre d’adresser ce sujet. La force de frappe de Business France et l’accompagnement de la BPI pour nous permettra, dans un temps court, d’adresser l’ensemble des aspects de cette question. Bâtir notre plan d’internationalisation sur un socle solide, c’est l’enjeu du FTT 2018. »   Soyez prêts à suivre les aventures américaines de Perfect Memory et des autres lauréats du tour en suivant les hashtags officiels sur les réseaux sociaux. Une belle aventure pour la Perfect en perspective !   Précisions supplémentaires sur le site officiel : http://www.impact-north-america.com/accelerate-french-tech-tour/ Crédits Impact USA Source ...
Plus

La Perfect témoigne au Business Summit (Lyon)

Le 25 juin 2018 aura lieu  les 1res rencontres régionales de l’entreprise Auvergne-Rhône-Alpes : Business Summit. Organisée par la région Auvergne-Rhône-Alpes, cet événement vise à renforcer le tissu régional d’entreprises à travers des témoignages, des conférences et des rencontres informelles. De Lyon à Clermont-Ferrand en passant par Saint-Etienne, la région Auvergne-Rhône-Alpes possède un fort potentiel industriel et entrepreneurial, dans de nombreux secteurs. Steny Solitude, PDG de Perfect Memory, participera à la table ronde « Success Stories » régionales, ces entreprises qui ont réussi ! à 9h45. Programme : 8 h 30 : Accueil des participants ; 9 h 30 : Auvergne-Rhône-Alpes, la Région aux côtés de ses entreprises par Annabel ANDRÉ-LAURENT, Vice-présidente aux entreprises, à l’emploi, au développement économique, au commerce, à l’artisanat et aux professions libérales ; 9 h 45 : « Success stories » régionales, ces entreprises qui ont réussi ! avec la participation de Boostheat (69) : Thomas GUIGUI, Business Developer Innovation Sylfen (38) : Nicolas BARDI, Président Lactips (42) : Marie-Hélène GRAMATIKOFF, PDG Perfect Memory (63) : Steny SOLITUDE, CEO Tecalemit-Aerospace (69) : Franck COLCOMBET, CEO ; 10 h 30 : Les clés du succès pour devenir un groupe mondial par Jean SOUCHAL, Président de Poma (38), leader mondial du transport par câbles présent dans 80 pays, Guy SIDOS, Président-directeur général de Vicat (38), 3e groupe cimentier de France implanté dans 11 pays, et Annabel ANDRÉ-LAURENT, Vice-présidente aux entreprises, à l’emploi, au développement économique, au commerce, à l’artisanat et aux professions libérales ; 11 h 15 : Réussir ensemble Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Luc REMONT, Président du GIMELEC, ancien Président de Schneider Electric France, Directeur général des opérations internationales de Schneider Electric ; 12 h 00 : Buffet ; 14 h 00 : Tout savoir sur les aides de la Région aux entreprises Ateliers aux choix 14 h 00 – 15 h 00 • Usine Numérique • Entreprise du futur • Performance • Fabrication Additive • Europe et international 15 h 00 – 16 h 00 • Technologie • Innovation • Performance Globale • Robotique • Europe et international.   Plus d’informations : https://yurplan.com/event/1res-rencontres-entreprises/28877 ...
Plus

La Perfect répond présent au SemWeb.Pro

Journée de présentations et de rencontres dédiées au web sémantique dans le monde professionnel, le SemWeb.Pro est l’occasion pour Perfect Memory de témoigner sur la conception d’une plateforme sémantique de valorisation de contenus. Des interventions étant programmées tout au long de la journée du 22 novembre 2017, on peut dire que tout le monde parle la sémantique informatique au FIAP Jean Monnet à Paris 14e ! Aux côtés d’intervenants clés du monde du Web sémantique tels que Michel Buffa (INRIA), Andre Avorio (Open Music Library) ou Michel Vanden Bossche (ODASE Ontologies SPRL), Guillaume Rachez et Cédric Klein de la Perfect ont introduit Raffiné™, la plateforme sémantique de Perfect Memory. Un excellent croquis produit par l’équipe du SemWeb.Pro est venu illustrer avec talent les propos des deux ingénieurs de la Perfect, merci à l’artiste. Crédits ©SemWeb.Pro À propos de la variété des interventions, Guillaume Rachez témoigne : « Santé, législation, industrie, médias… La sémantique apporte des solutions à tous les domaines. Merci au SemWeb.Pro pour cette mise en lumière ». Guillaume Rachez et Cédric Klein introduisent Raffiné™. Crédits ©SemWeb.Pro Cédric Klein rentre un peu plus dans les détails des connecteurs sémantiques de Perfect Memory (PMSC). Crédits ©Guillaume Rachez ...
Plus

[Microsoft Experiences 17] Découvrez notre SmartDAM en 67 secondes

Lors du salon Microsoft Experiences 17 organisé au Palais des congrès à Paris le 3 et 4 octobre 2017, Guillaume Rachez de La Perfect a répondu aux questions des journalistes et introduit le SmartDAM construit par Perfect Memory. L’interview est l’occasion pour le responsable Avant Vente et Modélisation de données de revenir sur le constat formulé par Perfect Memory : le Big Data, l’UGC et l’IP ont révolutionné la façon dont les entreprises doivent travailler. D’une logique de silos, il convient désormais de passer à une logique de partage et de transmission de la donnée. Le SmartDAM de Perfect Memory est la réponse à cet enjeu : il permet d’automatiser le traitement de l’information dans les documents, dans les bases de données et de les réconcilier afin de les rendre exploitables. Découvrez cette introduction au SmartDAM de Perfect Memory en cliquant sur la vidéo ci-dessous ou sur notre chaîne Youtube. ...
Plus

Regard sur l’IBC17, par Guillaume Rachez

Regard sur l’IBC 2017 par Guillaume Rachez (Professional Services, La Perfect) Cela fait longtemps qu’on nous le dit. Il y a 10 ans déjà, à mes premières heures professionnelles, c’était dans l’air : « l’audiovisuel professionnel et le multimédia grand public se rejoignent », « le Web fait de plus en plus partie du broadcast »… Et c’est peu de dire que l’édition 2017 de l’IBC confirme, 10 ans après, cette (r)évolution annoncée. « Media in the cloud », « AI web services for broadcast », «Web stream your workflows »… Voilà ce qu’on pouvait souvent lire aux détours des allées des 14 halls du RAI d’Amsterdam, marquant plus que jamais auparavant ce changement de paradigme, obligeant le monde du Broadcast à épouser de nouveaux modèles de production, de gestions de médias, d’automatisation des processus. Google et Facebook, des acteurs du Broadcast Un détail qui n’en est pas un : à l’entrée du parc des expositions d’Amsterdam, quelques grandes affiches sont bien souvent réquisitionnées par des acteurs ou produits broadcast du moment. Nouvelle caméra Blackmagic, dernière monture Panasonic, nouvelle version d’AVID Media Composer… Chaque année, on entrait en terrain connu. Cette année ? « Google – The future of media » au centre de ces fameuses affiches. Une première. Le marketing se met en place, le message est clair : il va falloir compter avec les géants du Web dans le milieu du Broadcast. Un petit tour du côté du hall 14 (premier hall pour les visiteurs) et ce sentiment se confirme : Google, Facebook, Microsoft mais aussi un nombre important de startups Web se positionnent comme les acteurs-clés de la révolution Broadcast. Non seulement les moyens de consommation média ont changé (la logique de flux TV est mise à mal depuis quelques années), mais la production elle-même est grandement impactée par ces acteurs. Pendant plusieurs années, on pouvait sentir une résistance à ce changement, par une communication toujours orientée vers les moyens matériels donnés au broadcaster. Pas cette année. Machine learning, Artificial Intelligence, Editing in the cloud… Toujours le hall 14 ? Non. Ces « buzz words » sont maintenant mis en avant dans tous les halls. Les acteurs du Broadcast l’assument à présent : l’automatisation des traitements et la collaboration « cloud » sont maintenant au cœur des solutions de production, post-production et diffusion. Et quoi de plus révélateur que cette évolution de locataire dans le hall 8, jusqu’ici toujours occupé majoritairement par Sony, et aujourd’hui partagé avec Huawei, partenaire de Sony au demeurant. Un marketing grand public couplé à celui s’adressant aux professionnels, ou encore un signe de plus de la convergence des univers et le besoin de leur collaboration.   La plateforme cognitive Perfect Memory et Trouvé: une inscription immédiate à ce changement de paradigme Et de collaboration, il en est justement question lorsque les outils cloud d’automatisation des traitements doivent s’intégrer aux chaines de production. À cette dynamique d’intégration de ces nouveaux outils doit s’ajouter celle de la pérennité de ces nouveaux modèles. Car oui, ces nouveaux outils sont en constante évolution et la diversité des acteurs naissants sur ce marché peut donner le vertige. C’est là que Perfect Memory entre en jeu : la réconciliation homme-machine pour rendre exploitable toute information produite par les métiers et outils, quelque soit leur formalisme, leur technologie, leur fonction. En effet, l’évolution (constante) de ces nouveaux outils de traitement implique de (constants) coûts d’intégration pour le broadcaster. Celui-ci doit surtout pouvoir s’appuyer sur des outils fonctionnellement orientés vers l’augmentation de son audience et le gain de productivité interne, non directement l’extraction de l’information. Deux axes se développant forcément par une accessibilité renforcée aux contenus, quelque soit l’outil de traitement utilisé pour y parvenir. Trouvé™, l’interface d’accès aux contenus présentée par Perfect Memory lors de cette édition 2017, permet d’exploiter toutes les clés offertes par ces nouveaux outils de traitement, pour le grand public et l’utilisateur professionnel. Encore une histoire de réconciliation. La convergence des univers, c’était bien le sujet de cette édition IBC 2017. Et c’est bien le sujet des prochaines années pour Perfect Memory et leurs utilisateurs.   ...
Plus

[Presse] TV France International témoigne pour IT For Business

« La sémantique pour booster l’export des programmes français »titre le journaliste Patrick Brébion dans le numéro d’octobre de la revue IT For Business. Dans l’interview, Mathieu Béjot, délégué général de TV France International, évoque la plateforme Screenopsis : « [elle] inclut des fonctions avancées de recherche intuitive, d’indexation sémantique, de visionnage en ligne… ». La plateforme construite par Nuxeo, Cap Gemini et Perfect Memory, accueille les 22.000 programmes gérés par TV France International, destinés à plus de 14.000 clients potentiels ! Au coeur de cette plateforme, le moteur de recherche Trouvé™, construit par Perfect Memory, est mis en avant dans l’article, accessible dans son intégralité dans le numéro 2221 d’IT For Business. Cette revue destinée aux professionnels du numérique est disponible en kiosque et sur le Web. ...
Plus

[recherche] Un partenariat approfondi avec l’UTC

Le 12 octobre 2017, le conseil du laboratoire COSTECH (équipe d’accueil 2223, Université de technologie de Compiègne) s’est réuni au Centre Pierre Guillaumat à Compiègne. Parmi les points à l’ordre du jour, la demande de rattachement au laboratoire par le jeune docteur Lénaïk Leyoudec est examinée, puis validée pour 1 an, reconductible. Il faut noter qu’après avoir effectué sa recherche doctorale entre 2013 et 2016 via une convention industrielle de formation par la recherche liant l’UTC et Perfect Memory, Lénaïk Leyoudec a soutenu sa thèse de doctorat en sciences de l’information et de la communication le 17 janvier 2017 à l’Institut de management de l’information à Paris. Depuis février 2017, Lénaïk Leyoudec occupe à Perfect Memory le poste de consultant en sémiotique et design d’expérience utilisateur, au sein de l’équipe des services professionnels. L’ingénierie de la connaissance, discipline recherchée et enseignée à l’UTC, constitue la raison économique de Perfect Memory. La plupart des collaborateurs sont d’ailleurs diplômés en génie informatique de cette école. Le rattachement du jeune docteur en tant que chercheur associé cristallise ces affinités et constitue un palier supplémentaire d’interaction entre l’école d’ingénieurs et l’éditeur logiciels. De gauche à droite : Etienne Candel (Université Paris Sorbonne), Serge Bouchardon (UTC), Louise Merzeau (Université Nanterre La Défense), Lénaïk Leyoudec, Bruno Bachimont (UTC), Sylvie Leleu-Merviel (Université de Valenciennes) et Steny Solitude (Perfect Memory).   ...
Plus