Actualités

Actualités récentes

Cecurity.com devient partenaire de Perfect Memory !

Perfect Memory, l’INA des particuliers, s’associe à Cecurity pour proposer aux fournisseurs de coffres-forts numériques à destination des particuliers une offre complète de sécurisation et de préservation des documents et des archives photo et vidéo. Le cofffre-fort électronique communiquant. Afin d’adresser plus efficacement sa cible marché constituée des grands comptes de l’assurance, de la banque et des fournisseurs d’accès internet, Perfect Memory a mis en place un accord de collaboration commerciale et technique avec Cecurity.com acteur majeur de la sécurisation et de la signature des archives numériques. Les deux sociétés mettent en commun leurs savoirs faire pour faire émerger une solution globale sachant traiter aussi bien des documents officiels (factures, fiches de payes, etc.) que les photos et vidéos plus complexes à préserver dans le temps notamment pour les problèmes d’évolution de format et d’accès multiplateforme. Perfect Memory apporte son expertise en ingénierie documentaire audiovisuelle acquise auprès d’acteurs professionnels de la télévision. Cecurity.com garantit le scellement  et le cryptage des données. Ensemble, ils proposent une véritable solution de valorisation et préservation long et très long terme des médias. Le cœur de l’offre de Perfect Memory est constitué d’un service de préservation, indexation, valorisation  et  consultation des photos et vidéos à partir d’un explorateur Internet, d’un téléphone mobile ou même d’un téléviseur connecté à Internet. Steny SOLITUDE, Président de Perfect Memory, explique « Nous sommes acteurs d’un Internet Social, nous ne faisons pas du simple stockage de données, cela est insuffisant. Notre maitrise des outils sémantiques et de l’ingénierie documentaire nous permet de proposer de la préservation par l’accès au contenu. Notre principale contrainte est de rendre l’expérience utilisateur la plus simple, la plus intuitive et la plus sûre possible. ». Alain Borghesi, PDG de Cecurity, complète : « Perfect Memory était à la recherche d’un partenaire tiers de confiance en mesure de proposer des services de signature et d’horodatage des archives. Il n’est pas rare par exemple qu’il soit nécessaire d’utiliser des photos ou des vidéo de son lieu d’habitation pour compléter un dossier d’assurance incendie ou vol.  Nos services de signature, horodatage et sécurisation des archives répondent à ce besoin. » La collaboration est déjà porteuse puisque Perfect Memory et Cecurity.com ont déjà présenté à un grand nom de l’assurance une offre commune de préservation et valorisation des archives des particuliers. Le tandem nous promet que 2011 sera riche. •       A propos de Cecurity.com : SA au capital de 1 089 000 €, Cecurity.com est éditeur de la suite logicielle Coffre-fort électronique Communicant. Cette solution répond aux problématiques de conservation sécurisée de données informatiques soumises à des contraintes réglementaires (données personnelles, données administratives, factures, paies, etc.) Cecurity.com est cotée au marché libre de NYSE Euronext Paris depuis le 26 février 2009 (ISIN : FR0010717579 – code mnémonique : MLCEC) L’offre Coffre-fort électronique Communicant de Cecurity.com bénéficie d’une caution juridique (Legal Opinion) et d’un label délivré par la Fédération Nationale des Tiers de Confiance. Elle est conforme à la norme d’archivage électronique NF Z42-013. La complémentarité des offres Téléfamille et Coffre-fort numérique personnel (Préservation vs Archivage, Valorisation vs Sécurité) et la convergence des cibles marché ont permis la mise en œuvre d’une collaboration qui a été initialisée à l’occasion de la prospection commerciale d’un groupe important de l’assurance. Pour plus d’informations sur Cecurity.com et ses produits : www.cecurity.com Contact : Alain Borghesi Tél. : +33 1 56 43 37 37 Courriel : contact_cecurity@cecurity.com ...
Plus

Perfect Memory au NEM SUMMIT à Barcelone

Perfect Memory, coordinateur technique du projet MediaMap sera présent à l’atelier « Indexation Audiovisuelle » qui se tiendra à Barcelone à l’occasion du NEM SUMMIT. Le workshop aura lieu le 15 Octobre à 14h salle Atria 3. Les premiers contacts pour la constitution de consortiums pour le montage de projets de développement Européens seront pris à ce moment. Friday, October 15 14:00 Evolution of Semantic Technologies in AV Production – Moderated by Roger Roberts, RTBF 14:15 AXIS CRM: a way to develop Knowledge Management ? Moderated by Guy Marechal, TITAN 14:45 Presentation of the CELTIC MediaMap Project – Moderated by Olivier Guye, Vitec Multimedia 15:00 Questions and Answers 15:05 Metadata Requirements for AV Production from its Capture – Moderated by Guillaume Rachez, SKEMA & Olivier Guye, Vitec Multimedia 15:20 A Rich View in AV Distributed Architectures – Moderated by Steny Solitude, Perfect Memory 15:35 A Web-Based Prototype Enabling to Structure Broadcast Content – Moderated by Franck Casado & Frederic Beaugendre, Memnon 15:50 MediaMap Semantic Data Base and Search Engine – Moderated by Julien Law-To & Amar-Djalil Mezaour, Exalead 16:10 Questions & Answers 16:30 Conclusion ...
Plus

Perfect Memory à l’IBC

International Broadcasting Convention Perfect Memory sera à Amsterdam pour la Vème European Media Wrapper Round Table qui se tiendra en face de l’IBC (International Broadcaster Convention) le Vendredi 10 Septembre. L’événement est organisé par Titan, the MediaMap project (UTC Compiègne, SkemA, Kane, Vitec, Exalead, Perfect Memory, Limecraft, VRT, RTBF, Memnon, Belgavox, Solution 2.0), MediaNet Vlaanderen and Cluster TWIST. Au programme : 09H45 – 10H00 :Welcome of the participants 10H00 – 10H20 : Opening of the EMWRT V : Adding semantics to AV contents : from words to interaction ? (Bruno Bachimont – UTC Compigne) 10H20 – 11H10 :  The dynamic relations between logical and knowledge layers : The semantic breakthrough in Standards … a work in progress ?  ( Jean-Pierre Evain  – EBU) Use cases about embedded metadata and MXF DMS-1 (Maarten Verwaest – MediaMap) A “View” based on roles and skills  (Steny Solitude – Perfect Memory) 11H10 – 12H00 : The knowledge base : From semantic to ontology :  a way to develop Knowledge management  ? (Guy Mar.chal – Titan) “Congo 60” : the MediaMap Project demonstration : Semantic data bases:  (Franck Casado – Memnon) A serendipity search (Julien Law-To – Exalead) 12H00 – 12H30 : Q & A and Conclusions of the EMWRT V 12H30 – 14H00 : Lunch Nous vous attendons nombreux. ...
Plus

Blue Ocean, les nouveaux Business Modèles

Jacky Ouziel Jacky Ouziel conseil en stratégie et en négociations internationales, ingénierie financière et valorisations de sociétés innovantes (notamment à partir de leurs actifs immatériels) définit le concept de Blue Ocean qu’il utilise pour décrire les nouveaux Business Modèles. Voici comment il définit les nouveaux Business Modèles : Les modèles traditionnels sont souvent qualifiés d’Océan rouge (couleur de sang), ce qui signifie que les acteurs (industriels & prestataires de service) se livrent à une concurrence acharnée, rognent sur leur marge (de manœuvre) au sens large en raison de la compétition mondiale : délocalisation, concurrence de pays à bas coût de main d’œuvre, dumping … se battent ainsi jusqu’à la mort alors que les nouveaux Business Models, tel celui imaginé par Perfect Memory, naviguent dans des eaux « vierges ». Leurs concepts, leurs stratégies, leurs positionnements pour trouver de nouveaux marchés, contacter de nouveaux acheteurs, offrir des services complémentaires … leur permettent de manière générale de se développer dans des zones à fort potentiel et donc pas ou peu concurrentielles (océans bleus). Souscrire à Perfect Memory depuis la place de marché ALTERNATIVA. ...
Plus

PERFECT MEMORY numérise le patrimoine photo de l’illustre Lycée CHAPTAL

Vue du Lycée CHAPTAL PERFECT MEMORY numérise les archives monumentales du non moins monumental lycée CHAPTAL. Reconnu comme un précurseur, il fut le premier des lycées français à donner dès le milieu du XIXème siècle une place importante dans l’enseignement aux sciences et aux techniques. Parmi les élèves ayant usé les bancs de cet établissement fondateur certains se sont particulièrement illustrés : Jean Anouilh, Jean-Louis Barrault, Patrick Baudry, André Breton, Alexandre Dumas fils, Mathieu Dreyfus, Roger Frison-Roche, Michel Houellebecq, Nicolas Sarkozy, Jean Yanne… Cependant loin d’être un service consacré aux célébrités, le site est dédié à tous les anciens élèves qui pourront accéder et explorer ces archives que le l’Amicale des anciens élève du lycée dépoussière pour l’occasion ! En effet, depuis de nombreuses années, cette association travaille activement à entretenir son patrimoine photo et mémoriel. C’est à PERFECT MEMORY que l’association confie le soin de numériser et d’indexer plus d’un siècle de photos de classe. Au-delà de la numérisation, PERFECT MEMORY assure non seulement la préservation à long terme mais aussi le partage de ce patrimoine à travers la création d’un portail en ligne qui permettra la mise en relation des anciens élèves et la consultation des archives. ...
Plus

Devenez Partenaire du développement de Perfect Memory

Perfect Memory poursuit son développement et discute en ce moment avec plusieurs associations et fonds d’investissement. Si vous êtes un Business Angel n’hésitez pas à contacter une des quatre associations avec lesquels nous sommes en contact en ce moment : INVESTESSOR : Nous sommes en page d’accueil du site de l’association Manesman Business Angels XMP Business Angels Trianon Business Angels Vous pouvez également contacter notre Conseillé en Investissement Financier, Jacky Ouziel. http://manesmanbusinessangels.com/ ...
Plus

Stocker n’est pas préserver !

La vulgarisation de la problématique fait son chemin. Alors qu’il devient de plus en plus facile à Perfect Memory d’expliquer la nécessité de distinguer le stockage (back-up) et la préservation. Le Monde.fr donne un sérieux coup de projecteur sur les enjeux et la problématique de la gestion des archives numériques dont le volume de données produites croit de manière exponentielle (Le cabinet d’étude IDC évaluait à 281 milliards de gigaoctets, la production mondiale annuelle de données numériques ). Lemonde.fr Comment prétendre sérieusement protéger ses données lorsqu’on se contente de les mettre sur disque (chez soi ou chez un hébergeur) sans prendre en compte la nécessité de leur classement, de leur description et de leur exploitation  qui reste tout de même le but des opérations! Lorsque l’on réalise qu’une part importante de ces données numériques concerne le patrimoine historique national comme le patrimoine familiale des particuliers, on envisage sans mal les enjeux sociétaux qui se cachent derrière la préservation des archives. Perfect Memory propose à tout un chacun ce que l’INA ne propose qu’aux chaines de Télévision : la préservation, l’habillage et le partage des archives. Perfect Memory collabore donc depuis plusieurs années au sein de consortiums Européens qui rassemblent professionnels de la télévision, du cinéma, de l’archivage et de la numérisation, pour définir entre autres choses les formats ouverts et libres de droit qui permettront la transmission et l’héritage d’un patrimoine qui n’est plus simplement matériel mais aussi numérique. ...
Plus

La création artistique numérique : un nouveau modèle de la mémoire ?

La question de l’archivage et de la préservation des données numériques apparaît comme particulièrement cruciale dans le domaine de la création artistique numérique (net art, littérature numérique…). La préservation des œuvres pose en effet un véritable problème à la fois théorique et pratique. Une création numérique n’est pas un objet, mais elle n’est pas non plus, le plus souvent, un simple événement borné dans le temps tel que peut l’être une performance ou une installation numérique. En fait, elle participe des deux aspects à la fois : objet transmissible, mais également fondamentalement processus qui ne peut exister que dans une actualisation. Certains auteurs considèrent que leurs œuvres – notamment les œuvres en ligne –  ne sont pas destinées à perdurer, qu’elles portent en elles leur propre disparition. La labilité fait partie du projet artistique. Mais la majorité des œuvres ne revendiquent pas cette esthétique de la déréliction ou de la disparition. Que doit-on conserver dans de telles œuvres ? Se contenter de conserver le fichier original semble insuffisant pour la préserver, a fortiori si elle est générative ou interactive (le fichier informatique n’est pas l’œuvre dans la mesure où ce n’est pas ce qui est perçu par le lecteur). Sans compter que parfois, les œuvres en ligne présentent une dimension contributive : elles s’enrichissent des apports des internautes et évoluent continuellement… L’initiative sur le web (http://vispo.com/bp) du poète canadien Jim Andrews pour préserver l’œuvre de poésie numérique First Screening de bpNichol (1984) est intéressante en ce qu’elle combine plusieurs stratégies. Ainsi Jim Andrews propose : –          le programme informatique original codé avec Hypercard, –          l’émulateur de la machine originale qui permet de rejouer le programme aujourd’hui (émulation), –          une réécriture du programme (en JavaScript) pour pouvoir le jouer sur les machines actuelles sans émulateur (migration), –          une reconstitution du rendu visuel de l’époque sous forme de vidéo QuickTime (simulation de l’événement). En mettant à disposition ces approches complémentaires, Jim Andrews affirme que : « the destiny of digital writing usually remains the responsibility of the digital writers themselves.» Ce serait ainsi aux auteurs eux-mêmes de mettre en œuvre les stratégies de préservation de leurs œuvres. Ce qui est dès lors intéressant, c’est d’observer le nombres d’auteurs qui reprennent quelques années plus tard leurs créations en ligne pour en proposer une recréation, une réinvention. C’est par exemple le cas d’Alexandra Saemmer pour Tramway (http://www.revuebleuorange.org/oeuvre/tramway). Cette pièce, dont la première version date de 2000, vient d’être réinventée par son auteur (dans une perspective de préservation), prenant en compte et poétisant l’évolution des formats et des systèmes. En matière de préservation, Bruno Bachimont souligne que le numérique est sans doute le support le plus fragile et le plus complexe dans l’histoire de l’humanité. La valeur ajoutée du numérique n’est donc pas là où l’on croit. Le numérique n’est pas un support de préservation, mais est au contraire un enfer pour la préservation. En revanche, le numérique nous fait basculer dans un autre univers qui est un univers de la mémoire réinventée et non conservée. D’un point de vue anthropologique, ce modèle de la mémoire est plus riche et plus véridique que le modèle de l’imprimé qui est une mémoire de la conservation, du stockage (le livre que l’on range sur une étagère comme le souvenir que l’on rangerait dans une case du cerveau). Les sciences cognitives nous apprennent d’ailleurs que la mémoire ne fonctionne pas sur le modèle du stockage et de la conservation. De ce point de vue, la création artistique numérique peut être considérée comme un bon laboratoire pour penser la préservation numérique : elle permet notamment de se poser les bonnes questions et met en exergue le numérique comme passage d’un modèle de la mémoire conservée à un modèle de la mémoire réinventée. Enseignant-Chercheur UTC Serge Bouchardon est Enseignant-Chercheur à l’Université de Technologie de Compiègne. Il travaille sur l’écriture interactive et multimédia et est un conseillé avisé de Perfect Memory sur les questions de créations artistiques audiovisuelles numériques (montage, habillage, valorisation). http://www.utc.fr/~bouchard/ ...
Plus

8 Numérique devient partenaire de Perfect Memory

8 Numérique dirigé par David NOUYRIGAT est spécialiste de la numérisation de films 8mm, super 8 et 9/5. 8 Numérique assure depuis plus de 4 ans la fourniture d’un service de qualité à ses clients particuliers et professionnels. 8 Numérique dont la réputation dépasse les frontières de la France collabore depuis deux ans à la mise au point des équipements de transfert film, avec le fabriquant de télécinéma CTM Debrie. Télécinéma 8 Numérique En signant avec 8 Numérique, Perfect Memory met en place une collaboration pour : – accèder à une expertise reconnue au niveau national et international (CNRS, AXA, Addict Film, …) , – accélèrer la vitesse de développement de son réseau de points de collecte, – permettre l’accès à ses clients à une numérisation haute qualité des films pellicule. Pour sa part, 8 Numérique élargit son offre commerciale qui comprend maintenant le service Téléfamille,  les coffres-forts numériques et la publication multi-support Perfect Memory (Web, DVD, Mobile). De fructueuses collaborations se mettent donc en place autour de Perfect Memory après le partenariat avec Memnon, pour le meilleur du patrimoine audiovisuel public et privé. ...
Plus